Étant des appareils électriques, les volets roulants motorisés nécessitent une alimentation en électricité pour pouvoir fonctionner. Pour ce faire, vous devez prévoir des câblages dont l’installation doit obéir à quelques règles techniques. D’ailleurs, comme toute installation électrique, la pose de ces câblages doit respecter les normes techniques d’installations en vigueur. Le point sur tout ce qu’il faut savoir sur l’installation des câbles des volets roulants.

Les types de volets roulants motorisés

Les volets roulants motorisés se déclinent en deux catégories bien distinctes : les volets roulants à commande filaire et les volets roulants à commande radio. Ils se distinguent donc par la manière dont ils sont commandés. Les volets roulants à commande filaire sont pilotés par un interrupteur relié au moteur dudit volet roulant et au tableau électrique de la maison par un câblage.

Tandis que dans le cas du volet roulant à commande radio, le volet roulant est commandé par une télécommande par onde radio. Ainsi, ce genre de volet roulant ne dispose pas de câblage le reliant à sa commande. Toutefois, il a aussi besoin d’une alimentation en électricité. Cette alimentation se fait à travers une boite de dérivation placée auprès de lui et qui est connectée au réseau électrique de la maison.

Donc, aussi bien les volets roulants filaires que sans fil nécessitent du câblage. Cependant, si le câblage des volets roulants filaire est plus contraignant, le câblage des volets roulants sans fil, quant à lui, ne présente pas de difficultés particulières. Voyons cela plus en détail.

Les règles de câblage des volets roulants

Le volet roulant à commande radio se démarque par la facilité de son branchement. En effet, sans moteur n’a que 3 fils : phase, neutre et terre. Ce moteur est branché directement sur la ligne d’alimentation électrique qui lui est dédiée. Une boite de dérivation suivant les normes techniques (domino par exemple) sert d’intermédiaire entre le moteur et l’alimentation électrique. Le fil alimentant le moteur du volet roulant est tiré du tableau électrique de la maison.

L’installation des câblages nécessaires des volets roulants filaire est une opération plus difficile. Déjà, le moteur de ce genre de volet roulant a quatre fils et non seulement trois. Il y d’abord un rouge et un noir (ou marron) qui correspondent respectivement à l’ordre de monté ou l’ordre de descente du moteur, un fil bleu qui est le fil neutre et un fil de terre qui est le fil jaune et vert. Ces différents fils sont connectés à un interrupteur (inverseur), un disjoncteur, au fil de terre, ainsi qu’au tableau électrique de la maison.

Les deux types de volets roulants doivent se conformer à la norme électrique N FC 15-100. Selon cette norme, le circuit de commande du volet doit avoir un disjoncteur de 16 A pour un câble de section 1,5 mm², et 20 A si la section est de 2,5 mm².

Très important : le volet roulant doit avoir une alimentation qui lui est entièrement propre (évitez de le brancher à une prise du secteur ou à une alimentation de lampe).

Il est aussi possible de centraliser la commande des volets roulants existants dans une maison et dans ce cas, le câblage est aussi centralisé. Ainsi, une seule commande permet d’actionner plusieurs volets roulants à la fois (filaire ou sans fil). Ceci a l’avantage de faciliter encore plus votre tâche lors de l’ouverture ou la fermeture des volets roulants dans votre maison.