La conception d’un escalier doit respecter une formule bien connue des architectes quelque soit sa forme. Cette fameuse formule stipule que la somme des deux hauteurs de marche et du giron doit être comprise entre 60 et 65 cm. Selon les études, c’est le meilleur rapport pour une montée et une descente confortable en dépensant le moins d’énergie. Comment peut-on alors prévoir le nombre de marches d’un escalier à partir une ébauche ou rien qu’en voyant les deux espaces à relier ? Suivez nos conseils !

Règles fondamentales

De prime abord, sachez que la hauteur des marches d’un escalier doit être comprise entre 16 et 21cm, mais idéalement 17 ou 18cm. Cette précision est importante parce que plus la hauteur de la marche est grande, plus l’escalier sera raide. Par ailleurs, pour que l’escalier soit vraiment confortable, le giron doit être entre 24 et 35 cm. Et pour que la montée ne soit pas trop fatigante, il faut éviter de dépasser un nombre de 18 marches.

Selon la formule de Blondel deux hauteurs de marche + un giron doit préférablement être compris entre 61 et 64 cm. C’est avec cette formule que l’on peut déterminer le nombre de marche de l’escalier. Et pour faire ressortir le nombre exact de marche, il faut appliquer la formule suivante : nombre de marche égal (=) hauteur à monter sur (/) hauteur de marche souhaitée. Prenons par exemple une hauteur de 300cm (soit 3m) sur 16,33cm de hauteur de marche souhaitée donne 18 nombre de marche. Donc, si l’on prend en considération toutes les formules que l’on vient de citer, on obtient ces chiffres : 300cm d’hauteur à relier, 17cm hauteur de marche, 24cm de giron, 60cm de différence entre 2 girons, 18 nombre de marche, ce qui fait 384cm de longueur totale.

Mise en garde

Les marches doivent être régulières parce que même une légère différence de 1cm pourrait être une cause de chute. En outre, il faut que les marches de départ et d’arrivé empiète sur les zones de circulation et aucune porte ne doit s’ouvrir sur la cage d’escalier. Un escalier droit est nettement plus confortable qu’un escalier tournant, mais si vous êtes contraint par le manque d’espace, c’est le mieux adapté pour vous (plutôt que de faire un escalier droit non règlementaire). Attention aux escaliers quarts tournants parce que les marches doivent être balancées. Autrement dit, la diminution de leur largeur est répartie harmonieusement pour adoucir le virage et le giron doit rester constant.

Aucun défaut de configuration ne devrait figurer sur un escalier parce que, même infime, cela représente un danger pour toutes les personnes qui l’utilisent. Par conséquent, veillez à ce que le revêtement des marches soit mince et bien fixé au sol, leur dimension soit tous proportionnel les unes que les autres et que les contremarches soient tous de la même taille.